TÉMOIGNAGES DE JEUNES PRATIQUANT LA COHABITATION INTERGÉNÉRATIONNELLE AVEC DiGi

« Etant seule à Grenoble, j’apprécie beaucoup la compagnie de Mme E. et de sa famille. C’est comme s’ils étaient ma famille française. Comme tout, dans la vie, il faut être respectueux. Il y a des fois où on partage pas les mêmes opinions mais ce sont dans ces moments là qu’on peut apprendre plus. Je pensais que les personnes âgées étaient différentes de nous, les jeunes. Mais en effet, je me suis rendue compte que nous sommes tous égaux, et que nos expériences de vie sont très similaires, même si nous venons de cultures très différentes, nous avons les mêmes sentiments. Merci beaucoup pour cette opportunité, c’est une très belle expérience de vie. »

« Quand je suis arrivée à Grenoble, j’ai d’abord eu un studio dans un des résidences étudiantes, mais ça ne m’a pas plus. Les premiers mois ont été insupportables, j’étais seul alors que j’avais toujours vécu en famille. J’ai voulu me mettre en colocation mais je ne connaissais personne. Et puis une copine m’a parlé du logement intergénérationnel, et j’ai voulu tenter l’expérience. Au début, j’ai eu un peu de crainte pour ma vie d’étudiant, et il m’a fallu un peu de temps pour m’enlever cette peur de la tête. Mais après la période d’essai d’un mois, j’ai réalisé que c’était la meilleure chose à faire. Et même si le côté financier est loin d’être négligeable, l’aspect humain est bien plus extraordinaire. Retrouver du jour au lendemain un foyer et un milieu familial, c’est exactement ce qu’il me fallait. »

« Vivre au contact des personnes âgées m’a apporté beaucoup de choses sur le plan humain mais cela m’a aussi fait découvrir la culture et la société française. »

« Le plus souvent, nous nous voyons le soir, au moment du journal télévisé. Puis, nous en discutons. Parfois je l’invite pour qu’il goûte des mets de mon pays, d’autre fois, c’est lui quand sa femme est présente. En fin de compte, j’ai l’impression d’être en famille ».

« Une amie m’a parlé de DiGi, je me suis renseigné et j’ai découvert un aspect social et de partage que je ne pensais pas trouver. J’ai aussi été agréablement surpris de voir à quel point tout était cadré »

« Je suis heureux de ne pas avoir besoin de travailler en dehors de mes études. C’est un gain de temps pour étudier sereinement. »

Vous aussi, vous pratiquez la cohabitation intergénérationnelle, n’hésitez pas à nous faire part de vos impressions.